mercredi 29 septembre 2010

Être humain

J'étais en train de regarder quelques sites anti pornographie... Un nouveau a été lancé récemment, The Anti Porn Men's Project. Finalement ! Un espace pour les hommes qui ont les yeux pour voir que la pornographie ne fait pas que nuire aux femmes, mais qu'elle dévalue les hommes aussi. Il est malsain de définir la masculinité en termes de traiter les femmes comme des objets sexuels.

Il est bon de savoir qu'il y a d'autres voix, bien que toujours une minorité, qui font campagne contre l'accession à la culture dominante de pratiques inacceptables et inhumaines. Notre société a intégré quelque chose d'essentiellement nuisible et l'a normalisé au point où la majorité des gens l'acceptent simplement - avec un haussement d'épaules, si pas les bras ouverts. La pornographie n'est pas inévitable, une sorte de mal nécessaire ! Quand on la traite ainsi au lieu de prendre parti contre elle, nous nous tirons une balle dans le pied, à nous et aux futures générations. Qu'est-ce que cela signifie si la majorité des idées des adolescents sur le sexe et les relations intimes sont formées à travers la lentille de la pornographie ?

Ce qu'il faut comprendre c'est que nous parlons de quelque chose qui déshumanise, qui diminue, qui fait des femmes des objets à prendre et à jeter - quand elle a été entièrement utilisée et abusée et est trop abîmée pour "performer" à nouveau, elle est mise de côté, et on met une autre femme sans nom devant la caméra. La pornographie vole l'humanité des gens qu'elle utilise. Dans la pornographie, les femmes sont montrées comme étant dominées, humiliées, pénétrées et double-pénétrées et triple-pénétrées - blessées - et aimant ça. Les femmes sont montrées comme quémandant du sexe en permanence.

Le respect et la dignité n'ont aucune place dans ce tableau.

Le pornographeur veut faire vibrer le spectateur. Même les hommes dans le porno font parfois semblant d'être surpris que la femme veuille un traitement si extrême (généralement l'insertion de gros objets dans son vagin ou son rectum). Pas étonnant que quand des femmes sont violées tant de gens disent qu'elle en demandait ! Les femmes dans la pornographie sont rarement montrées refusant quoi que ce soit. Et quand le spectateur pourrait être en danger de penser que quelque chose qu'on lui fait a l'air douloureux, elle se voit souvent forcée de dire que c'est génial, qu'elle adore ça.

Des femmes utilisées directement dans la pornographie aux hommes et aux femmes qui vivent dans une société qui accepte la vente des femmes pour le sexe, tout le monde est perdant, si pas financièrement, au moins humainement. L'argent triomphe sur l'humanité. Et voulons nous réellement remplir les poches des proxénètes et des pornographes ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire